Bulle de lui

Publié le par L'Arbre d'Ixchel

C’est une bulle dans laquelle tournoie un flot de sa lumière….

 

Il y a d’abord sa voix, souvenir primal de notre rencontre, avec son accent chantant, la puissance de son souffle capable de faire trembler d’exaltation tout mon être

 

Son odeur, celle qu’il laisse sur son passage, à peine masquée par les eaux du décorum, son odeur brute dont l’effluve rend accro

 

Il y a aussi son fond, entre son mystère et mon intuition, celle de deviner un joyau là où il ne voudrait  faire croire qu’à un morceau de charbon

 

Et puis son corps, altier, puissant, dégageant une virilité à la fois saisissante et rassurante

 

Son regard qui, lorsqu’il croise le mien, fait s’enflammer nos corps

 

Sans oublier cet espace qu’il m’offre au creux de lui, cet espace où rien d’autre n’existe, où rien ne peut m’atteindre, ou rien ne peut m’éteindre, cet espace dont je voudrais négocier l’usage à jamais, tout contre lui, à l’abri

 

Et enfin, cette danse, qu’il dit ne pas connaître, qu’il dit parfois même refuser, mais cette danse qu’il procède ou bien parfois concède de faire avec moi, où le rythme m’échappe, où j’observe, me languis, mais où je suis attentivement chaque pas pour en saisir la cadence.

 

Cette bulle de lui, qui se déplace au gré du vent de l’Univers, j’aimerais tant qu’elle vienne se poser sur ma peau, et peut-être même qu’elle disparaisse dans un joli « ploc », déversant sa rosée sur moi et  imprégnant ainsi mon âme et peut-être même mon cœur d’ailleurs …

Publié dans un peu de moi

Commenter cet article